Les catastrophes provoquées par les éboulements et glissements de terrain à Schnann

l'Histoire

La rivière de Schnann, depuis toujours un véritable torrent de montagne, prend sa source dans les pans sud de la Vorderseespitze, son bassin-versant s'étend sur 6,50 km². Les roches de base du bassin-versant sont composées de dolomite recouverte d'ardoise aux extrémités. Lors d'orages violents, les roches dévalent les gorges. Sans celles-ci, qui représentent une curiosité géologique, Schnann n'aurait d'ailleurs pas pu être construit à cet endroit.

En 1934 et les années suivantes, les deux premiers barrages ont été érigés. Le premier à environ 250 mètres derrière la gorge, le deuxième à 90 minutes de marche approximativement en direction d'Alperschon.

Les éboulements importants sont un phénomène qui a déjà toujours existé, notons par ex. les évènements en 1852, 1876, 1906, 1934, 1944, 1952 et 1969.

En 1979-1980, sous la responsabilité du Dr. Leys (WLV Tyrol), la rivière de Schnann fut emmurée, un projet dont on attendait qu'il évite au village des catastrophes supplémentaires.  

Pourtant, l'espérance des habitants de Schnann ne fut satisfaite que partiellement. Car, comme le montre la chronologie suivante, la rivière de Schnann fit rage encore plusieurs fois, de manière même plus rapide et dangereuse qu'avant. 

17 Septembre 1986 

Graves glissements de terrain suite à un violent orage dans les Alpes de la vallée du Lech. Obstruction du cours supérieur de la rivière par des troncs et branches entraînés par le glissement. 15 000 m³ de matière déboulent jusque dans la vallée. La Rosanna est retenue sur une longueur de 300 m. 

29 Juillet 1990

Grave éboulement suite à des intempéries avec chute de grêle aux « Hinteren Pleisen ». 25 000 m³ d'éboulis et de pierres sont entraînés par la rivière de Schnann jusque dans la vallée provoquant des ravages au centre de l'agglomération. Au total, 12 maisons d'habitation, 2 petites entreprises et environ 800 mètres courants de routes communales sont touchés par l'éboulement. Également des lieux culturels et des conduites d'alimentation et d'évacuation sont gravement endommagés. Les coûts des dommages s'élèvent seulement pour Schnann à une somme de 300 000 euros. Le pont vers la gorge est arraché et entraîné par le courant, obstruant le cours inférieur de la rivière. 

23 Octobre 1990

Le projet d'aménagement de la gorge de Schnann pour prévenir les éboulements est présenté, suscitant un vif intérêt auprès de la population de Schnann.  Le projet de construction comprend 5 phases : Construction de voies - Construction d'un tunnel - Remblayage d'un barrage pour parer les glissements à Althaus - Remise en état du pont communal -  Barrage à graviers d'une capacité de  48 000 m³.

Février à Mars 1991

Pendant la construction du tunnel, trois « dynamitages ratés » ont lieu, provoquant non seulement le grave endommagement des maisons situées en contrebas, mais au cours desquels plusieurs habitants ont également été blessés. 

8 Août 1991

Éboulements suite à une tempête avec chute de grêle. Environ 5 000 m³ de roches se sont amassés derrière le pont du village. Le parc de jeu a de nouveau été fortement endommagé. Les catastrophes provoquées par les éboulements et glissements de terrain à Schnann.

7 Août 1992

Éboulements suite à des intempéries avec chute de grêle dans la zone du sommet de la « Samspitze ». Les éboulements et glissements simultanés au niveau du « Gassli »  provoquent le barrage de la Rosanna. En raison de la phase lunaire « désavantageuse », le sol est éventré ouvrant des tranchées profondes. Le barrage à graviers nouvellement construit a apparemment évité de pires dommages. L'on se demande si le nouveau barrage va à l'avenir être à la hauteur des espérances.

18 Août 2002

Inauguration de la « Chapelle du Saint Michel de Bergacker » construite par la « Communauté de la chapelle de Schnann » à l'initiative de Gebhard Zangerl. Saint Michel  est le patron contre les éclairs, la grêle, les tempêtes et les orages.

23 Août 2005

Un véritable déluge durant 14 jours consécutifs provoque, pendant la nuit du 23 au 24 août, non seulement à Schnann et dans les communes avoisinantes, mais également dans toute la région de Landeck, la plus grande catastrophe provoquée par des éboulements jamais connue.

Le grondement de la rivière de Schnann après un orage déclenche encore aujourd'hui le malaise de la population.