L’histoire du village

l'Histoire

Tout comme toutes les autres localités de la vallée de Stanz, Schnann était, pendant les premiers siècles après la naissance du Christ, utilisé comme alpage d'été par les Romans. La situation avantageuse sur le cône de déjections situé au devant des gorges de Schnann les poussa à s'établir durablement sur leur alpage (1275 čenanea). 

Pendant les premiers siècles de l'ère chrétienne, Schnann formait  une coopération des pâturages et des forêts avec les autres agglomérations de la vallée de Stanz (c'est-à-dire une association économique et de travail). Au cours des siècles, cette union se développa pour devenir une coopérative d'alpages. Les habitants des villages de la vallée revendiquaient les forêts et les prés pour leurs approvisionnements d'hiver, les considérant comme leur propriété privée, et exploitèrent dès lors les alpages en commun. Finalement, à partir de ces villages (appelés Zehenten) se développèrent les communes de la vallée de Stanz, comprenant des fractions très indépendantes. En 1869, les alpages furent attribués aux communes en tant que propriété réelle. Jusqu'à aujourd'hui, les alpages pour le bétail non laitier et les moutons sont exploités en commun par les dites circonscriptions judiciaires à 2/3. 

C'est avec la cession du comté du Tyrol à l'Autriche des Habsburg (en 1363) que la route par la vallée de Stanz passant par l'Arlberg pour atteindre la Suisse obtint une importance particulière. Dès lors, non seulement les paysans avaient la possibilité de gagner leur vie et de trouver du travail mais également les artisans, les transporteurs et les hôteliers. Cinq siècles durant, la vallée connu des hauts et des bas constants en matière économique. 1884 : un autre jalon du développement de notre ville, l'inauguration du tunnel ferroviaire du Arlberg. Les travailleurs saisonniers, qui jusqu'alors cherchaient chaque été du travail en tant que maçons, menuisiers ou tailleurs de pierre, trouvèrent en la compagnie ferroviaire un bon employeur. Des centaines de postes de travail durables furent créés. 

Et le chemin de fer fit également venir les touristes dans la vallée de Stanz. Des chalets de refuge furent construits par les associations allemandes et autrichiennes d'alpinisme et en 1901, le premier club de ski vit le jour sur l'Arlberg. Les estivants, les alpinistes et les amateurs de sport d'hiver emplirent les vallées et les montagnes de la région du Arlberg. Le tourisme florissant ne fut interrompu que par les deux guerres mondiales, gagnant en importance jusqu'à nos jours. L'économie touristique avec toutes ses activités rattachées devint un employeur important pour beaucoup d'habitants de la vallée de Stanz. 

En 1978, le tunnel routier du Arlberg fut ouvert à la circulation et le côté sud de la vallée aménagé d'une voie rapide. Pour héberger les entreprises touristiques et au service de la circulation de passage, on choisit la Schnanner Au (plaine alluviale). C'est ainsi que se développe, depuis le début du 21e siècle, entre Rosanna et l'autoroute, une zone industrielle très demandée.